Vous êtes ici : Outils et ressources Publications et rapports Sites de réseautage social et littératie des adultes Rapport de recherche

Rapport de recherche

Les sites de réseautage social et la littératie des adultes : soulever les questions

Prenez note que ce rapport a été publié en anglais.

Le présent rapport résume les principaux enjeux relatifs aux sites de réseautage social et à l’apprentissage des adultes en littératie.

Les résultats, présentés en quatre catégories, proviennent d’analyses documentaires, de documents politiques, de sources Web et d’entrevues avec des apprenants et des formateurs et formatrices en littératie.

1. Motif social
Le motif principal pour l’utilisation des sites de réseautage social et de médias sociaux est l’établissement de relations sociales. Pour les apprenants adultes en alphabétisation, la possibilité d’utiliser leur propre voix pour « raconter » leur histoire dans le domaine public est particulièrement intéressante. Cependant, les médias sociaux peuvent créer des problèmes tels que la perte de vie privée et des difficultés avec la famille ou les employeurs. Les utilisateurs ont donc besoin de conseils pour tirer parti du plein potentiel des technologies sociales.

2. Citoyenneté numérique
La citoyenneté numérique est un aspect important de littératie au XXIe siècle. Elle comprend le comportement numérique et l’engagement civique numérique.

Le comportement numérique se rapporte à l’utilisation éthique et sécuritaire de la technologie. Il englobe la sécurité et la protection de la vie privée en ligne. Les sujets de préoccupation comprennent les comportements menaçants et l’usage inapproprié des renseignements personnels. La surveillance sociale entre les pairs et la surveillance par l’État deviennent des préoccupations de plus en plus courantes dans le cyberespace. Les politiques de « nom réel » visent à augmenter la responsabilisation des utilisateurs, mais éliminent la protection relative que pouvait offrir l’utilisation de pseudonymes.

L’engagement civique numérique concerne la participation en ligne à la vie publique. Le cyberespace a été mobilisé de façon efficace pour une variété d’activités partisanes, activistes et politiques. Les adultes ayant un faible niveau d’alphabétisme sont moins susceptibles de s’engager comme citoyens et ont moins de pouvoir politique. Les médias sociaux offrent des avenues accessibles permettant aux apprenants de s’engager davantage sur le plan civique et de mieux défendre leurs droits.

3. Fossé numérique
Les préoccupations relatives au « fossé numérique » ont mis l’accent sur les facteurs socioéconomiques qui réduisent l’accès aux ordinateurs et à Internet. Cependant, l’incapacité de participer pleinement à la technologie numérique laisse aussi les apprenants adultes peu alphabétisés en marge de la société de l’information. Pour combler cet « écart de participation », il faut un savoir-faire en matière de socialisation et de technologie qui est souvent hors de leur portée.

4. Apprentissage et alphabétisation
Même si c’est rarement reconnu, dans les environnements en ligne, les utilisateurs acquièrent des compétences en technologie, en créativité et en communication; ils construisent et coconstruisent leurs connaissances et leur identité; et ils acquièrent de la confiance en soi. Beaucoup de cet apprentissage se fait par le biais des relations sociales. Les apprenants ont différents besoins, buts, styles et préférences en matière d’apprentissage qui sont tout aussi importants lorsqu’ils utilisent les médias sociaux. Certains apprenants pourraient préférer ne pas s’aventurer à utiliser la technologie numérique.

On peut résumer les enjeux clés de l’étude en revenant aux deux questions de recherche qui l’ont guidée.
Comment les apprenants adultes en littératie utilisent-ils les sites de réseautage social?

• Ils utilisent sans équivoque les sites de réseautage social pour des motifs sociaux et acquièrent en même temps de façon informelle des capacités de littératie (lecture et écriture, ainsi que des compétences technologiques et sociales). Par contre, très peu d’entre eux utilisent le plein potentiel des médias sociaux en raison d’une inégalité d’accès et d’un manque de savoir-faire technologique.

Comment pourrait-on utiliser les sites de réseautage social pour faciliter l’apprentissage des adultes en littératie?

  • Les programmes de littératie pourraient faciliter l’utilisation sécuritaire et efficace des sites de réseautage social pour les fins personnelles des  apprenants.
  • Voici les éléments à prendre en considération si l’on utilise des sites de réseautage social à des fins d’enseignement formel :
    • conserver l’aspect social;
    • s’appuyer sur les compétences, les connaissances et les expériences existantes;
    • inculquer des compétences pédagogiques pour la coconstruction bidirectionnelle de connaissances sociales;
    • aborder les questions de conformité, d’autocensure, de sécurité et de surveillance;
    • surmonter le problème du fossé numérique en assurant l’accès aux ordinateurs et à Internet, en offrant de la formation et du soutien technique, en modélisant une culture d’engagement numérique et en préconisant des changements structurels qui s’attaquent aux causes profondes de la marginalisation.
  • Nous avons la lourde tâche de trouver des moyens de remplacer le riche apprentissage informel qui se produit sur les sites de réseautage social par des contextes formels et informels de formation des adultes.

D’après l’auteur, les sites de réseautage social vont de pair avec l’alphabétisation des adultes; cependant, il faut examiner attentivement les questions et les points soulevés si l’on souhaite les réunir dans des contextes de formation formels et informels.

Documents

Trier par : Titre | Date | Clics [ Croissant ]

Sites de réseautage social et la littératie des adultes : soulever les questions Sites de réseautage social et la littératie des adultes : soulever les questions

populaire !
Date de mise en ligne: 10/10/2012
Date de modification: 10/10/2012
Taille du fichier: 2.43 MB
Téléchargements: 1133

Ce rapport n'est disponible qu'en anglais.